April 30th 2015

Salut au Roi

Jour du Roi (“Koningsdag”) à Amsterdam:
Résumé de 48 heures passées dans la capitale du pays pour célébrer l’anniversaire du Roi

« Veux-tu te joindre à nous pour la fête du Roi à Amsterdam ? »

Je relis le message.

Je n’avais encore jamais entendu parler de Jour du Roi. La fête nationale des Pays-Bas portant le nom de Jour de la Princesse (Prinsessedag) avant de devenir Jour de la Reine (Koninginnedag) me disait quelque chose (même si je n’avais jamais eu l’opportunité d’assister à cet évènement), mais le Jour du Roi … à vérifier.

Une recherche rapide sur Google livre les détails suivants :

En 2013, suite à l’abdication de la reine Beatrix, son fils Willem-Alexander monte sur le trône. La fête nationale change alors de nom et les Néerlandais célèbrent donc désormais l’anniversaire du roi – le Jour du Roi – le 27 avril. La célébration en elle-même reste quasi inchangée et pendant une journée entière, les diverses villes du pays se remplissent d’un esprit festif typiquement hollandais.

Je réponds :

« Je ne suis jamais allé à Amsterdam, mais ce genre d’évènement semble être une excellente introduction à la culture néerlandaise. »

Réponse immédiate :

« Parfait. Je passe te prendre à Zurich samedi prochain et nous prendrons le vol pour Amsterdam en fin de journée. »

Quelques jours plus tard, nous quittons l’aéroport de Schiphol et amorçons une visite de 48h dans la capitale des Pays-Bas.

Promenades à travers le Vondelpark, l’un des grands espaces verts de la ville, puis visite du musée Van Gogh ainsi que du Museumkwartier, avant de nous perdre dans quelques « straats » et de discuter de politique (Cameron va-t-il pouvoir remporter les élections ?) avec un couple d’anglais et deux américaines venant de Floride lors du déjeuner. La première journée se termine au Jazz Café Alto (le plus vieux bar de Jazz sur le continent européen apparemment) et c’est en sortant aux alentours de minuit qu’un premier aperçu de ce qui nous attend le lendemain nous sera donné, le soir précédant le Jour du Roi marquant le coup d’envoi des festivités : la fameuse « Koningsnacht » (« Nuit du Roi »).

Mais c’est la journée de lundi qui donne réellement tout son sens à cette fête.

CH6A9993
CH6A0018
CH6A0035
CH6A0008
CH6A9913
CH6A9910
CH6A0361
CH6A0443

La ville se transforme alors en un gigantesque marché à ciel ouvert (rien de moins que la plus grande foire du monde) avec des adultes et enfants de tous âges marchandant toutes sortes de biens neufs et usagés. Certains enfants font d’ailleurs preuve d’un sens des affaires particulièrement aiguisé pour leur jeune âge.

Les rues sont  « oranges » de monde. La couleur symbole de la famille Orange-Nassau est partout. Habits, accessoires, coiffures, boissons, pâtisseries, etc. Tout y passe. Dans les rues, sur les toits, les ponts, sur les barges et dans les barques, vêtus de la couleur de la maison royale, les gens chantent et dansent. Une joyeuse pagaille.

C’est dans les canaux d’Amsterdam, à bord des diverses embarcations, que la fête est particulièrement mémorable. La Hollande reste, après tout, une nation fortement rattachée à l’histoire de sa marine marchande et l’eau tient une place prépondérante dans l’identité du pays. Alors que les multiples flottilles convergent vers le canal de Prinsengracht, les embouteillages se font de plus en plus importants. Les équipages se mélangent alors en montant à bord des embarcations alentours et rejoignent la foule sur les berges pour se réapprovisionner en boissons avant de repartir sillonner les voies fluviales de la ville. Un va et vient constant entre la terre et l’eau.

Lorsque l’après-midi commence à toucher à sa fin, je fais signe au capitaine de notre barge (28 personnes à bord tout de même) de me déposer sur la rive. Après quelques embrassades en guise d’au-revoir au groupe, je navigue à travers la foule, trouve un taxi non loin du Museumkwartier et repart en direction de l’aéroport. Mon cerveau étant encore sérieusement occupé à traiter les diverses impressions obtenues au fil des dernières 48h, ce ne sera qu’en volant au-dessus des Alpes suisses baignées par la lumière du coucher de soleil que je reprendrais mes esprits.

Pour une première expérience hollandaise, Amsterdam a été une pleine réussite.

Salut au Roi.

Photos prises sur deux jours principalement dans et autour du centre d’Amsterdam.

L’appareil utilisé est toujours le Canon 5D Mark III, cette fois-ci uniquement avec un objectif Canon 50mm 1.4.

Cet article est également disponible en langue anglaise et allemande.

Instagram has returned invalid data.